Formation Hypnose Ericksonienne

Enregistré sous le N° 75 33 10263 33 

Formation Hypnose PARIS, Bordeaux...

Le stress et sa gestion

 

 

 

Le stress, la notion de stress et surtout le rapport au stress constituent un ensemble assez subjectif. 

Réaction physiologique et psychologique 

On peut désigner le stress comme étant un « syndrome général d’adaptation ». Une joie intense, le surmenage, une contrariété, un traumatisme… Tous ces événements provoquent des tensions ainsi que des perturbations physiologiques. De même, la vie moderne nous oblige sans cesse à utiliser notre organisme ainsi que nos capacités cérébrales et émotionnelles sans respect des normes naturelles. 

Résultat : nous réagissons avec toujours plus de difficulté à ces pressions continuelles. Elles deviennent source de stress.

Symptôme accumulatif

Le stress résulte donc de l’incapacité d’un individu à faire face à une accumulation de tensions. Au niveau biologique, dernier peut même entraîner certains maux : fatigue, irritabilité, maux de tête, douleurs abdominales, maux de dos, insomnie, manque d’appétit ou boulimie et vulnérabilité face aux virus. Dans le pire des cas, le risque d’infarctus et de dépression est réellement présent. 
Là où certains ne développeront aucune pathologie particulière (après un deuil, un divorce, une perte d'emploi, etc.) ou un stress chronique important, d'autres tomberont physiquement malades, pour des tracasseries "jugées moins graves" vu de l'extérieur :
Cela signifie que ces personnes somatisent plus que les autres. En effet, face à un traumatisme (et quelque soit celui-ci),  n'importe quel individu peut développer trois types de réponses psychiques. Ces vecteurs psychiques sont :

1°) tentative d'analyse et de gestion de la situation,

2°) Extériorisation de type comportementale - colère, rage, etc.

3°) Si le traumatisme est jugé inconsciemment trop important par rapport à la capacité d'analyse ou d'extérioration, 


Les trois phases du stress :

Le phénomène du stress est habituellement divisé en trois phases, distinctes :

PHASE D'ALARME : 
Choqué, malmené, l’individu sollicite ses ressources pour répondre à la demande d’adaptation. De grandes quantités d’énergie (sécrétion d’hormones) sont dépensées. 
Choc : accélération du rythme cardiaque, chute de la tension et du tonus musculaire
Alarme : le corps répond au choc, s’adapte au traumatisme. Tension et contraction musculaire augmentent. Troubles digestifs, mal de tête,

Le sujet fait face.

PHASE DE RESISTANCE
L'individu s'adapte et s'adapte encore : il résiste. Les réserves d’énergie baissent. e corps ne récupère pas du traumatisme et de la dépense d’énergie. De nouvelles sollicitations le touchent avant qu’il n’est retrouvé son équilibre. Pathologies fonctionnelles, anxiété, somatisations.

Le sujet fait face, mais dans la tension.

PHASE D'EPUISEMENT
La situation s’installe et perdure, l’individu s’épuise, ne s’adapte plus. Le stress s’installe de manière permanent. Il devient chronique Pathologies fonctionnelles, organiques et psychologiques (ex : un symptôme de fibromyalgie apparaît).

Le sujet ne fait plus face.


Somatisation corporelle

Le corps peut déclencher une somatisation. Celle-ci se caractérise par le déclenchement intérieur d'une association de comportements internes se construisant autour de schémas inconscient prédéfini et qui ont pour but la protection de la personne. Dans ce cas, le traumatisme peut se transformer ainsi en maladie.

Exemple : La dépression nerveuse isole la personne de son milieu externe et donc de la cause anxiogène.  Malheureusement la dépression isole tellement la personne qu’elle se coupe donc par là-même des sources de réponses.
 
Il est donc nécessaire de savoir que le seuil de tolérance psychique et physiologique varie d'un individu à l'autre. Ce seuil varie aussi suivant les périodes de la vie.
Comment vaincre le stress et pourquoi l'Hypnose est-elle plus efficace que d'autres méthodes ?

Si ses mécanismes restent encore un mystère, son efficacité n'est plus mise en doute. Toute la lumière sur une technique ancienne qui revient très fort. L'hypnose est beaucoup plus efficace que d'autres techniques – comme la "relaxation simple", parce que son effet relaxant, renforcé par la voix et la présence rassurante de l'hypno-thérapeute, diminue très rapidement l'impact des agents stressants, quelle qu'en soit l'origine. Ensuite parce qu'elle permet au patient en état hypnotique de lever lui-même ses inhibitions. Ainsi par cette méthode thérapeutique, la reprise de l’autonomie, le recul des agents anxiogène, la déstimulation émotionnelle sont autant de facteurs propres à réassocier le patient avec tous les aspects positifs de sa vie.

L’hypnose externe et son volet autohypnose se décline en terme de thérapie globale.

Elle vise l'amélioration générale de la personne et traite l’ensemble du phénomène relatif au stress. Ses causes et ses effets. En effet le stress ne peut être éradiqué s'il est exclu de son contexte. Différents points sont appréhendés au cours de la thérapie :

Les objectifs à venir,
L’alimentation,
Le repos,
L’activité physique,
Analyse des dépendances,
Etc.

Ainsi en réapprivoisant l’ensemble des éléments de son existence, il devient aisé d’une part de d’éradiquer la maladie psychologique et d’autre part de (re)construire les bases solides propres à la poursuite heureuse de sa vie.

 

 

 

NOUS RENCONTRER

Centre Pierre Declercq
97/99 avenue Aristide Briand - 33110 Le Bouscat
Tel : 09.84.36.68.91 / 06.26.42.78.06

Email: contact@hypnose-intensive.com

 

Map
LIKE / PLUS / TWEET US
RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
Scroll to top